Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog géopolitique de D. Giacobi

LE NEGATIONNISME CONDUIT A LA BANALISATION DE LA SHOAH

            Le manque de réaction de plusieurs pays au monde (Iran en tête, pays islamiques faisant l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme, entre rejet du sionisme et rejet de la réalité du génocide perpétré par les Nazis ; pays à traditions d’extrême-droite d’Amérique latine…) face au négationnisme de la Shoah conduit à sa banalisation comme le montre encore ces deux articles :

Capture d'écran You Tube

Capture d'écran You Tube

Rappelons une fois encore que les faits établis par les historiens démontrent que les chambres à gaz sont une réalité dont on a eu connaissance dès la 2nde Guerre et non après. D'ailleurs lors du Procès de Nuremberg les accusés nazis n'ont même pas songé à nier l'existence des chambres à gaz, cela aurait signifié nier une réalité qui avait été le quotidien de millions de personnes, ce qu'ils niaient, c'était leur participation directe à leur fonctionnement.

Par contre il est incontestable que les médias en 1945-46, encore peu informés de la réalité du phénomène concentrationnaire nazi, ont cru que tous les camps en Allemagne étaient organisés sur le même modèle et qu'il y avait des chambres à gaz dans tous les camps, ce qui n'était pas le cas, d'où les contestations d'aujourd'hui.

LE NEGATIONNISME CONDUIT A LA BANALISATION DE LA SHOAH

Dans le génocide juif et tzigane, ce qui est unique, c'est la volonté de supprimer toutes les valeurs humanistes, c'est le fait d'avoir traité l'être humain comme de la matière première qu'il s'agissait de valoriser avec le plus d'efficacité possible, c'est l'application de l'art de l'ingénieur et de la technologie à la destruction de l'homme. C'est en cela que ce génocide est unique et c'est pour cela que les camps font partie des sites protégés par l'UNESCO au titre du patrimoine commun de l'humanité. Si l'on avait appliqué ce genre de conceptions à un autre peuple que les juifs et les tziganes, la science historique les aurait considérés de la même façon que les juifs et les tziganes aujourd'hui. Le seul privilège des juifs et des tziganes c'est d'avoir subi "le comble de l'horreur".

Faire un travail historique suppose de faire abstraction des situations actuelles pour comprendre la situation d'une époque et s'appuyer sur des faits et non sur des convictions personnelles ou des positions idéologiques. Ce n'est pas une affaire de "j'y crois, j'y crois pas" mais de "je constate ou je ne constate pas". "J'accepte la vérité même si elle va à l'encontre de ce que je crois."

 

Mes articles sur le négationnisme :

Répondre aux négationnistes de la Shoah

http://www.hgsavinagiac.com/article-31824465.html

http://www.hgsavinagiac.com/2015/02/la-liberation-d-auschwitz-vue-par-le-cinema-des-armees-sovietiques.html

 

http://www.hgsavinagiac.com/article-26893081.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26937837.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26946228.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26946679.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26947689.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26954914.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26955324.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26955495.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-26955705.html

 

Et aussi :

Point sur Le négationnisme japonais

http://www.hgsavinagiac.com/article-30443213.html

 

Monuments commémoratifs de l’extermination des handicapés :

http://www.hgsavinagiac.com/2015/02/f-hollande-soutient-le-projet-d-un-lieu-de-memoire-des-handicapes-morts-sous-vichy.html

http://www.hgsavinagiac.com/2014/11/la-face-cachee-de-l-euthanasie-sous-le-masque-de-la-pitie-l-hydre-de-la-necessite-economique.html

http://www.hgsavinagiac.com/article-reecrire-l-histoire-euthanasie-mort-misericordieuse-ou-mort-douce-bernard-kouchner-a-la-124066011.html

http://www.hgsavinagiac.com/2015/03/un-cuisinier-trisomique-celebre-a-l-elysee-cherchez-le-paradoxe.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article