Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog géopolitique de D. Giacobi

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam

"Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé" écrivait George Orwell dans "1984", Facebook est-il le "Big Brother" de 2016 ?

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam

Inculture des techniciens de Facebook ou volonté de gommer une page de l’histoire, prétextant ses règles sur la nudité, en particulier des enfants et adolescents, Facebook avait décidé en septembre 2016 de censurer, malgré sa signification historique et sa symbolique, la célèbre photo « l’enfant brûlée, symbole du Viet Nam » a été prise par Nick Ut, un jeune photographe vietnamien d'Associated Press, le 8 juin 1972, le cliché, publié le lendemain, rapporta à son auteur le fameux prix Pulitzer et transforma Phan Thi Kim Phùc en symbole de la barbarie des guerriers et de l’horreur de la guerre (utilisation du napalm pendant la Guerre du Vietnam), aujourd'hui ambassadrice de paix de l’UNESCO.

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam

Pour redécouvrir le contexte et l’histoire de cette photo-symbole :

En constatant cette censure qui a concerné tous les comptes Facebook, y compris celui de la Première ministre norvégienne Erna Solberg, la polémique a rapidement embrasé les réseaux sociaux du monde entier.

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du VietnamComment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam
Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam
Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam
Nick Ut et Phan Thi Kim Phùc qu'il a fait soigner
Nick Ut et Phan Thi Kim Phùc qu'il a fait soigner

Nick Ut et Phan Thi Kim Phùc qu'il a fait soigner

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du VietnamComment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam
Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du VietnamComment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam

Finalement le 9 septembre 2016 Facebook a décidé d’annuler sa décision de censure. En tout cas cela a été le premier cas de censure d'un chef de gouvernement sur le réseau social aux 1,71 milliard d'utilisateurs.

Mais les livres sont détruits ….

et les images sont retouchées … par les systèmes totalitaires

Russie bolchevique, An II

Russie bolchevique, An II

Russie bolchevique an III : Discours de Lénine, le nombre de spectateurs varie ...
Russie bolchevique an III : Discours de Lénine, le nombre de spectateurs varie ...

Russie bolchevique an III : Discours de Lénine, le nombre de spectateurs varie ...

Exit Vorochilov, longue vie au camarade Staline !
Exit Vorochilov, longue vie au camarade Staline !

Exit Vorochilov, longue vie au camarade Staline !

Le souci du détail : A gauche, un "camarade" indique une direction à Staline. Mais comment quelqu'un peut-il montrer la direction au "petit père du peuple" ? A droite, voilà l'histoire correctement réécrite.

Le souci du détail : A gauche, un "camarade" indique une direction à Staline. Mais comment quelqu'un peut-il montrer la direction au "petit père du peuple" ? A droite, voilà l'histoire correctement réécrite.

Vous pouvez sur ce sujet lire le livre passionnant de David King

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam
En Chine communiste aussi : Il y a 40 ans, fin 2016 : élimination de la bande des Quatre et de Mme Chang Jin, dernière épouse de Mao
En Chine communiste aussi : Il y a 40 ans, fin 2016 : élimination de la bande des Quatre et de Mme Chang Jin, dernière épouse de Mao

En Chine communiste aussi : Il y a 40 ans, fin 2016 : élimination de la bande des Quatre et de Mme Chang Jin, dernière épouse de Mao

Emutes du Tibet :  LHASSA 2008 : "Photo distribuée par l'ambassade de Chine aux médias. La photo montre un homme identifié par la suite par des internautes comme un policier. Il tient un sabre et il est vêtu avec des habits le faisant passer pour un tibétain. La 3ème photo est celle qui a été ensuite distribuée par l'ambassade . La photo a été retouchée : l'homme a disparu.Emutes du Tibet :  LHASSA 2008 : "Photo distribuée par l'ambassade de Chine aux médias. La photo montre un homme identifié par la suite par des internautes comme un policier. Il tient un sabre et il est vêtu avec des habits le faisant passer pour un tibétain. La 3ème photo est celle qui a été ensuite distribuée par l'ambassade . La photo a été retouchée : l'homme a disparu.
Emutes du Tibet :  LHASSA 2008 : "Photo distribuée par l'ambassade de Chine aux médias. La photo montre un homme identifié par la suite par des internautes comme un policier. Il tient un sabre et il est vêtu avec des habits le faisant passer pour un tibétain. La 3ème photo est celle qui a été ensuite distribuée par l'ambassade . La photo a été retouchée : l'homme a disparu.

Emutes du Tibet : LHASSA 2008 : "Photo distribuée par l'ambassade de Chine aux médias. La photo montre un homme identifié par la suite par des internautes comme un policier. Il tient un sabre et il est vêtu avec des habits le faisant passer pour un tibétain. La 3ème photo est celle qui a été ensuite distribuée par l'ambassade . La photo a été retouchée : l'homme a disparu.

Bien avant Photoshop, les photos étaient déjà minutieusement retouchées pour pour soutenir la réécriture de l'histoire selon la version officielle du régime.

Et revoilà l'actualité de Orwell et de son ouvrage "1984" dans lequel il décrit ces services entiers chargés de "réécrire l'histoire".

p.54 (Editions Folio 1983) « Que le parti puisse étendre le bras vers le passé et dire d’un événement : cela ne fut jamais, c’était bien plus terrifiant que la simple torture ou que la mort… le mensonge passait dans l’histoire et devenait vérité. « Celui qui a le contrôle du passé, disait le slogan du Parti, a le contrôle du futur. Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé. »

p.61 (Editions Folio 1983) « Il était donc nécessaire de réécrire le paragraphe erroné du discours de Big Brother, afin qu’il prédise ce qui était réellement arrivé… Le travail de Winston était de rectifier les chiffres primitifs pour les faire concorder avec les derniers parus. »

p.62 (Editions Folio 1983) « Ce processus de continuelles retouches était appliqué, non seulement aux journaux, mais aux livres, périodiques, pamphlets, affiches, prospectus, films, enregistrements sonores, caricatures, photographies… On pouvait ainsi prouver, avec documents à l’appui, que les prédictions faites par le Parti s’étaient trouvées vérifiées. »

p.65 (Editions Folio 1983) « Il savait que dans la cabine voisine de la sienne la petite femme rousse peinait, un jour dans l’autre à rechercher dans la presse et à éliminer les noms des gens qui avaient été vaporisés et qui étaient par conséquent considérés comme n’ayant jamais existé. »

p.66 (Editions Folio 1983) « Il y avait les immenses ateliers d’impression, avec leurs sous-éditeurs, leurs experts-typographes, leurs studios soigneusement équipés pour le truquage des photographies. Il y avait la section des programmes de télévision avec … ses équipes d’acteurs spécialement choisis pour leur habileté à imiter les voix… Il y avait les armées d’archivistes dont le travail consistait simplement à dresser la liste des livres et des périodiques qu’il fallait retirer de la circulation. Il y avait les vastes archives où étaient classés les documents corrigés et les fournaises cachées où les copies originales étaient détruites. »

p.71 (Editions Folio 1983) « Withers, cependant, était déjà un nonêtre. Il n’existait pas, il n’avait jamais existé. »

Comment Facebook voulait gommer « l’enfant-symbole » de la Guerre du Vietnam

Luttons contre toutes les formes de police de la pensée, de réécriture de l’histoire et de négationnisme historique.

VOIR AUSSI

Le point sur l’enfant martyr :

Le point sur le négationnisme :

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article