Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog géopolitique de D. Giacobi

CRISE EN GEORGIE :

International 31/08/2008 - 14:21

Ossétie-Abkhazie: La Transnistrie approuve

La Transnistrie, région rebelle de la Moldavie, a imité dimanche la Russie en reconnaissant l'indépendance unilatérale des provinces géorgiennes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie. "Nous avons procédé à une reconnaissance mutuelle", a annoncé le "président" transnistrien Igor Smirnov lors d'une conférence de presse précédent l'anniversaire, le 2 septembre, de la déclaration d'indépendance de sa région. Cette décision n'a toutefois peu de chance de rompre l'isolement de la Russie sur la scène diplomatique, aucun pays n'ayant à ce jour reconnu officiellement l'existence de la Transnistrie et aucun Etat reconnu sur l'échiquier mondial n'ayant emboîté le pas à la Fédération russe.

 

1991. Le bloc soviétique éclate. Un événement qui donne naissance à de nouveaux Etats. Problème, les délimitations administratives internes à l'URSS deviennent du jour au lendemain des frontières, alors qu'elles ne reflètent pas toujours les réalités ethniques, religieuses ou linguistiques du terrain. Des mouvements indépendantistes voient le jour. Des affrontements armés opposent bientôt séparatistes et pouvoir central. Tous se concluent par des cessez-le-feu signés dans les années 1990. Mais ces accords ne règlent en rien le statut des différentes provinces, qui réclament aujourd'hui encore leur indépendance. D'où le nom de "conflits gelés".

 

2.Le Haut-Karabagh

Le Haut-Karabagh est une enclave à majorité arménienne située sur le territoire de l'Azerbaïdjan. A l'époque de l'Union soviétique, la région bénéficie d'un large statut d'autonomie. Après l'éclatement de l'URSS, le Haut-Karabagh déclare son indépendance le 2 septembre 1991. Une indépendance non reconnue par la communauté internationale. Azéris et séparatistes prennent les armes. Après des années de guerre, un cessez-le-feu est signé le 12 mai 1994 mais la question du Haut-Karabagh n'est pas réglée. Régulièrement, des heurts se produisent. En mars 2008, Bakou a menacé de recourir à la force pour recouvrer sa souveraineté. Paris, Moscou et Washington assurent la médiation entre les parties.




3.
L'Abkhazie

Cette région, située au nord-ouest de la Géorgie, a proclamé son indépendance en août 1992. L'Abkhazie a également été le théâtre d'un conflit armé avec le pouvoir central à Tbilissi. Depuis la signature de l'accord de cessez-le-feu du 14 mai 1994 les belligérants sont séparés par une zone dite de sécurité, où se trouve également une force de maintien de la paix. Après le déclenchement des hostilités en Ossétie du Sud, les séparatistes abkhazes, aidés par Moscou, ont pris les armes pour tenter de déloger l'armée géorgienne de ses positions dans la région.

4.L'Ossétie du Sud

C'est Staline lui-même qui crée la division entre Ossètes du Nord et Ossètes du Sud. En 1922, il décide en effet de diviser ce territoire en deux régions autonomes. Le Nord, plus riche, est rattaché à l'URSS, quand le Sud bénéficie d'un statut autonome. Dans les années 1990, l'Ossétie du Sud réclame son rattachement à la Fédération de Russie. Les séparatistes s'engagent dans un conflit armé avec Tbilissi qui prend fin en juin 1992. L'accord de cessez-le-feu prévoit la mise en place d'une force internationale de maintien de la paix. Mais porté au pouvoir géorgien par la révolution des roses en 2004, Mikhaïl Saakachvili entend rétablir sa souveraineté sur la région. Sa décision d'attaquer les séparatistes sud-ossètes le 8 août dernier a entraîné l'escalade militaire qu'on connaît. Les russes d'Ossétie ont célébré la reconnaissance russe de leur indépendance.

5.La Transnistrie

La Transnistrie est une république autoproclamée qui a fait sécession avec la République de Moldavie en 1991. L'enclave russe refusait alors la dislocation de l'URSS. Son territoire s'étire le long de la frontière est de la Moldavie, entre le fleuve Dniestr et la frontière ukrainienne. La République moldave de Transnistrie n'est reconnue par aucun pays, pas même par la Russie qui y dispose pourtant de soldats. En 1992, la Moldavie a tenté de reprendre le contrôle de cette région. En vain.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article