Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog géopolitique de D. Giacobi

DEBATS SUR LA COLONISATION AUTOUR DE L'EXPOSITION COLONIALE DE 1931 ET DU CENTENAIRE DE LA CONQUÊTE DE L'ALGERIE :

Le sentiment du déclin de l'Europe perçu après la Première Guerre Mondiale explique qu'en France  l'opinion publique et les gouvernements  ne remettent pas en cause la colonisation malgré ses abus flagrants.


§ Débats sur la colonisation : hier et aujourd’hui :

http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-31578625.html

§ Histoire de la Vénus hottentote :

http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-31303472.html

 § Histoire des « zoos humains » en Europe et en France :

http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-31495623.html

 
 L'Empire est considéré comme un facteur indispensable de la puissance française. L'Exposition coloniale de 1931 fut l’expression la plus claire de cet état d’esprit renforcé par le sentiment que face à la récession mondiale née en 1929, l’Empire colonial est un atout majeur et indispensable pour en limiter les conséquences en France. On venait de célébrer en 1930 le CENTENAIRE DE LA CONQUÊTE DE L'ALGERIE.
La France aurait apporté à tous les peuples colonisés son sens des libertés, des droits de l'homme et sa civilisation:






























Dans un contexte de crise l'Exposition coloniale de 1931 exalte la grandeur de la France:

 

L'Exposition ( affiche  Ù de J. de la Mézière) est organisée au Bois de Vincennes et c'est le prestigieux  Maréchal Lyautey, conquérant du Maroc, qui en est le Commissaire général :


Une reconstitution du Temble d'Angkor au Cambodge et le pavillon de l'Algérie sont parmi les attractions du spectacle, suivez le guide avec les Biscuits Brun :



























L’exposition coloniale de 1931, tous les pavillons sur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Exposition_coloniale_internationale_(1931)

Des vidéos sur l’Exposition :

http://www.youtube.com/watch?v=5Lj7V717P_I&hl=fr

http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&from=fulltext&full=Doumergue&num_notice=5&type_document=notice

 

 

 

Tout est prévu, même les animations pour les enfants, le découpage est offert par la revue "la belle Jardinière":

Le président de la République Paul Doumer, le Ministre des Colonies, Paul Reynaud sont de la partie :

Les attractions se veulent aussi éducatives et scientifiques, un village canaque de Nouvelle Calédonie est reconstitué avec ses habitants; parmi les pitoyables acteurs logés dans des conditions sordides, se trouvait le grand père du footballeur Christian Karembeu,  en souvenir de son ancêtre, il a toujours refusé de chanter La Marseillaise, même en 1998, lors de la Coupe du monde de football.


http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-colonisation-exposition-coloniale-de-1931-le-retour-du-dernier-canaque-marius-kaloie-apres-70-an-77343096.html


La mécanique coloniale d'infériorisation de l'indigène par l'image se poursuit depuis les Zoos humains du 19ème siècle.
 Le darwinisme social, vulgarisé et réinterprété par un Vacher de Lapouge au tournant du siècle, trouve sa traduction visuelle de distinction entre « races primitives » et « races civilisées » dans ces exhibitions à caractère ethnologique sans que les journalistes ne protestent contre le sort fait à ces acteurs pitoyables. Elles ne disparaîtront qu'après 1934.
 

Au Théâtre : « Cannibale » de Didier Daeninckx, « le train fantôme du racisme ordinaire », la pièce jouée en novembre 2007, évoque la venue des Canaques néo-calédoniens lors de l’Exposition de 1931.

http://www.sudplanete.net/index.php?menu=arti&no=6733













 

lHistoire des « zoos humains » en Europe et en France :

http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-31495623.html

 
l Mais les intellectuels et la gauche communiste animée par la réflexion marxiste sur l'impérialisme dont le colonialisme n'est qu'un aspect, réagissent et incitent le badaud à boycotter l'Exposition coloniale. Les soi-disant bienfaits de la présence française en Algérie sont dénoncés par le PCF et la CGTU.


 

Ne visitez pas l'Exposition Coloniale

A la veille du 1er Mai 1931 et à l’avant-veille de l’inauguration de I'Exposition Coloniale, l'étudiant indo-chinois Tao est enlevé par la police française. Chiappe , pour l'atteindre, utilise le faux et la lettre anonyme. On apprend, au bout du temps nécessaire à parer à toute agitation, que cette arrestation, donnée pour préventive, n’est que le prélude d'un refoulement sur l’Indo-Chine. ‚ Le crime de Tao? Être membre du Parti Communiste, lequel n’est aucunement un parti illégal en France, et s’être permis jadis de manifester devant l'Elysée contre l'exécution de quarante Annamites.

L’opinion mondiale s'est émue en vain du sort des deux condamnés à mort Sacco et Vanzetti. Tao, livré à l’arbitraire de la justice militaire et de la justice des mandarins indo-chinois, nous n’avons plus aucune garantie pour sa vie. Ce joli lever de rideau était bien celui qu il fallait, en 1931, à l’Exposition de Vincennes.

L’idée du brigandage colonial (le mot était brillant et à peine assez fort), cette idée qui date du XIXème siècle, est de celles qui n'ont pas fait leur chemin. On s’est servi de l’argent qu'on avait en trop pour envoyer en Afrique, en Asie, des navires, des pelles, des pioches grâce auxquels il y a enfin, là-bas, de quoi travailler pour un salaire et cet argent, on le représente volontiers comme un don fait aux indigènes. Il est donc naturel, prétend-t-on, que le travail de ces millions de nouveaux esclaves nous ait donné  les monceaux d’or qui sont en réserve dans les caves de la Banque de France. Mais que le travail forcé — ou libre — ( construction d'une voie ferrée au Dahomey vers 1900, photo Roger Viollet Ø ) préside à cet échange monstrueux, que des hommes dont les mœurs, ce que nous essayons d’en apprendre à travers des témoignages rarement désintéressés, des hommes qu’il est permis de tenir pour moins pervertis que nous et c’est peu dire, peut-être pour éclairés comme nous ne le sommes plus sur les fins véritables de l’espèce humaine, du savoir, de 1’amour et du bonheur humains, que ces hommes dont nous distingue ne serait-ce que notre qualité de blancs, nous qui disons hommes de couleur, nous hommes sans couleur, aient été tenus, par la seule puissance de la métallurgie européenne, en 1914, de se faire crever la peau pour un très bas monument funéraire collectif — c’était d’ailleurs, si nous ne nous trompons pas, une idée française , cela répondait à un calcul français  — voilà qui nous permet d'inaugurer, nous aussi, à notre manière, I'Exposition Coloniale, et de tenir tous les zélateurs de cette entreprise pour des rapaces. Les Lyautey, les Dumesnil, les Doumer qui tiennent le haut du pavé aujourd'hui dans cette même France du Moulin-Rouge n’en sont plus à un carnaval de squelettes près. On a pu lire il y a quelques jours, dans Paris, une affiche non lacérée dans laquelle Jacques Doriot était présenté comme le responsable des massacres d’Indo-Chine. Non lacérée.

Le dogme de l'intégrité du territoire national, invoqué pour donner à ces massacres une justification morale, est basé sur un jeu de mots insuffisant pour faire oublier qu’il n’est pas de semaine où l'on ne tue aux colonies. La présence sur l'estrade inaugurale de l'Exposition Coloniale du Président de la République, de l'Empereur d'Annam, du Cardinal Archevêque de Paris et de plusieurs gouverneurs et soudards,  en face du pavillon des missionnaires, de ceux de Citroën et Renault, exprime clairement la complicité de la bourgeoisie tout entière dans la naissance d'un concept nouveau et particulièrement intolérable : la « Grande France ». C’est pour implanter ce concept-escroquerie que l'on a bâti les pavillons de l'Exposition de Vincennes. Il s’agit de donner aux citoyens de la métropole la conscience de propriétaires qu’il leur faudra pour entendre sans broncher l’écho des fusillades lointaines. II s'agit d'annexer au fin paysage de France, déjà très relevé avant-guerre par une chanson sur la cabane-bambou ƒ, une perspective de minarets et de pagodes.

A propos, on n’a pas oublié la belle affiche de recrutement de 1’armée coloniale m  : une vie facile, des négresses à gros nénés, le sous-officier très élégant dans son complet de toile se promène en pousse-pousse, traîné par l'homme du pays — 1’aventure, l'avancement –  .

Rien n'est d'ailleurs épargné pour la publicité : un souverain indigène en personne viendra battre la grosse caisse à la porte de ces palais en carton-pâte. La foire est internationale, et voilà comment le fait colonial, fait européen comme disait le discours d'ouverture, devient fait acquis.

N'en déplaise au scandaleux Parti Socialiste et à la jésuitique Ligue des Droits de l'Homme, il serait un peu fort que nous distinguions entre la bonne et la mauvaise façon de coloniser. Les pionniers de la défense nationale en régime capitaliste, l'immonde Boncour en tête, peuvent être fiers du Luna-Park de Vincennes. Tous ceux qui se refusent à être jamais les défenseurs des patries bourgeoises sauront opposer à leur goût des fêtes et de l’exploitation l’attitude de × Lénine qui, le premier au début de ce siècle, a reconnu dans les peuples coloniaux les alliés du prolétariat mondial.

Aux discours et aux exécutions capitales répondez en exigeant l'évacuation immédiate des colonies et la mise en accusation des généraux et des fonctionnaires responsables des massacres d'Annam, du Liban, du Maroc et de l’Afrique centrale.

André Breton, Paul Eluard, Benjamin Péret,

Georges Sadoul, Pierre Unik, André Thirion,

René Creval,  Aragon, René Char, Maxime

Alexandre, Yves Tanguy,  Georges Malkine

Ils organisèrent une contre-exposition dénonçant les méfaits du colonialisme Ú  .

"La vérité sur les colonies" n'a cependant attiré qu'environ 5000 visiteurs en 8 mois, malgré l'organisation de visites collectives par des mouvements communistes - un chiffre à mettre en perspective avec les 33 millions d'entrées vendues pour l'exposition (correspondant à peu près à 8 millions de personnes).

Notes:
  Le préfet de police de Paris.

 ‚ Nous avons cru devoir refuser, pour ce manifeste, les signatures des camarades étrangers.

 ƒ Moi, bon nègre tout noir, tout noir,
De la tête aux pieds, si vous voulez voir,
Venu à Paris, pensant rigoler ;
Mais moi bien trompé, toujours m'ennuyer,
Aussi, gros chagrin, moi le dire à vous,
Vouloir retourner chez nous.
{Le refrain} :
A la cabane bambou bambou,
A la cabane bambou you
Moi mis à la mode française,
Parce que moi forcé, mais pas être à l'aise
Avec pantalon et tout le fourbi :
Bretelles, faux-col et souliers vernis
Moi aime bien mieux la mode de chez nous
Avec pas de costume du tout
{Le refrain}
Moi pour faire partir mon ennui
Eté Moulin-Rouge, Casino de Paris,
Avoir vu petite femme chahuter beaucoup ;
Mais moi préférer danseuse de chez nous
Qui remuent leur bedon sens dessus dessous
Et leur gros derrière itou.
{Le refrain}
Pourtant emmené en m'en retournant
Jolie petite femme avec corps blanc,
Moi ferai avec elle famille au complet
Petits enfants couleur café au lait
Moi, pour bien remplir mes devoirs d'époux
Lui donnerai baisers bien doux
{Le refrain}

http://telecharger-musique.fnac.com/fm723821/Various-Artists-Anthologie-de-la-chanson-francaise-chansons-exotiques-1900-1920?PID=81052&Mn=-1&play=724943&Ra=-31&To=0&Nu=1&Fr=0




m
§
Affiches troupes coloniales :

http://www.symboles-et-traditions.com/affiches/page-troup-colo.htm

http://tdm.vo.qc.ca/affiches/aff002.htm

 § La représentation de l’indigène dans les affiches officielles françaises : http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/2042/14528/1/HERMES_2001_30_149.pdf

 


 




























Malgrè toutes les critiques en 1939 l'Empire colonial reste au coeur de la perception de la puissance française ( Fête de l'Empire colonial Ú  pour les 150 ans de la Révolution Française au Palais de  Chaillot , photo Keystone) :
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bachelor thesis 30/09/2014 13:13

Dans la jurisprudence islamique, le djihad est généralement interprété comme signifiant l'effort militaire contre les non-croyants / non-musulman / musulmane combattants qui ont insulté l'islam.

http://voipphonesnow.com 26/08/2014 12:14

The Second World War had caused many issues to most of the European countries. Many European countries who were supposed to be the superpowers had lost their power and pride after it. It also showed the supremacy of America in the world.