Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog géopolitique de D. Giacobi

CHOC DES MEMOIRES : décembre 2009, la destruction du monument soviétique de Koutaïssi en Géorgie

Les monuments communistes disparaissent des rues de Kiev, de Budapest et de Varsovie. L’Europe de l’Est liquide ses vestiges soviétiques malgré la colère de Moscou. L’Europe de l’Est socialiste était091217 GEORGIE Destr memorial sov (Co)Reuters Mamuka Kakaur parsemée de monuments à la gloire des libérateurs soviétiques. Depuis 2000 ces statues ont commencé à disparaître… pour se retrouver dans les vitrines de musées du communisme. La Russie a violemment réagi à ce mouvement, accusant gouvernements et citoyens des anciens satellites de Moscou de céder à l’ultranationalisme de droite.

En Russie le souvenir des soldats morts, le souci des anciens combattants toujours en vie, sont une dimension clé de la politique de l’Etat. Fin 2009 Poutine a annoncé la décision du gouvernement d’affecter 5,5 milliards de roubles supplémentaires à la construction de logements pour les anciens combattants et 5 milliards de $ seront débloqués en 2009 et 2010 pour l’entretien des monuments et mémoriaux au-delà de la Russie.

L’Etat russe et les hommes cultivés qui en sont proches se lèvent contre ce qu’ils appellent les falsifications de l’histoire « portant atteinte aux intérêts de la Russie » et cherchent à empêcher « toute révision du bilan de la Seconde Guerre mondiale ». De nombreux livres, parfois très contestables, ont été édités sur ces thèmes. Poutine a défendu à demi mots « notre vérité » lors des solennités à Gdansk où le 1er septembre 2009 plusieurs représentants d’Etat ont commémoré le début de la Seconde Guerre mondiale. Les critiques ont fusé contre le film d’Alesey Pivovarov, « Rjev, ou le combat méconnu de Joukov » - un documentaire sur la bataille de Rjev, très meurtrière, en raison d’une série d’erreurs et d’incompétences, une des plus grandes défaites russes de la Seconde guerre. Elle fut longtemps occultée ou minimisée dans les manuels et les écrits ; le film a dérangé par son réalisme et a été accusé de remettre en cause l’héroïsme des Soviétiques durant la Grande guerre patriotique. Les défenseurs des droits de l’homme ont été accusés d’injurier les vétérans. Les médias officiels se sont faits les porte-parole de la lutte contre « le culte du nazisme » dont se rendraient coupables l’Ukraine et les pays baltes.

 

LA DESTRUCTION PROGRAMMEE DU MEMORIAL DE KOUTAÏSSI

 

Des pelleteuses ont démantelé à la mi-décembre 2009 le mémorial de la Gloire des soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale en Géorgie pour faire place à un nouveau Parlement, suscitant des réactions de colère en Russie et chez les adversaires du président pro-occidental Mikhaïl Saakachvili.

En effet le chef de l'Etat géorgien a décidé de transférer le Parlement géorgien à Koutaïssi, deuxième ville du pays, à 236 km à l'ouest de Tbilissi, afin de revivifier cet ancien centre industriel. Pour cela il fallait trouver un terrain suffisamment central et le président a décidé la démolition du mémorial, édifice de bronze et de béton de 46 m de haut.

Un élément du mémorial, la statue équestre d'un Géorgien nu placée devant la structure de béton, a été transférée dans l'agglomération de Koutaïssi. Un élu municipal, Djemal Tsouladze, a affirmé à Reuters que les parties en bronze du monument, construit en 1982, seraient entreposées mais que la structure principale était trop importante pour être déplacée et devait donc être détruite. Le Ministère des Affaires étrangères de Géorgie a déclaré « avec le sens des responsabilités » que le pouvoir du pays respectait le souvenir des anciens combattants mais que le Mémorial de la Gloire avait besoin de trop de restauration.

Le 19 décembre 2009 une femme et sa fille de huit ans ont été tuées lors du dynamitage et plusieurs autres personnes ont été blessées car "les normes de sécurité n'ont pas été respectées" selonle procureur Murtaz Zodelava.

Vidéo :  http://fr.beta.rian.ru/video/20091221/185708153.htmlRia Novosti capture a

Ria Novosti capture b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ria Novosti capture c  Ria Novosti capture d  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES REACTIONS :

 

Ria Novosti capture e

§ Dans le gouvernement russe : La querelle du mémorial rappelle la réaction de fureur de Moscou au déboulonnage de la statue d'un soldat de l'Armée rouge en 2007 à Tallinn, capitale de l'Estonie.

VOIR :

http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-geopolitique-memoire-et-histoire-le-choc-des-memoires-polemique-autour-du-monument-des-liberateurs-de-tallinn-en-estonie-2006-2007-51279906.html

En Russie qu'une guerre-éclair opposa à la Géorgie à l’été 2008 à propos des régions séparatistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, dont Moscou a reconnu l'indépendance malgré l’opposition des Européens . Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec Moscou en réponse à la reconnaissance par la 091219 destr memorial Koutaïssi (Co) RIA NovostiRussie de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud à la fin d'août 2008.  L’initiative présidentielle géorgienne a été analysée à Moscou comme une véritable agression. Le ministère russe de la Défense a fait part de sa "préoccupation", le député et ancien Premier ministre Sergueï Stepachine parlant de "sacrilège". Sergueï Mironov, président du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), a qualifié de blasphème la décision des autorités géorgiennes. Il a déclaré :"la décision de construire un parlement à l'endroit du monument dédié aux personnes grâce auxquelles la Géorgie indépendante peut construire aujourd'hui de tels édifices, suscite regret et incompréhension".Le ministère des Affaires étrangères a considéré que cette mesure "manquait de respect" pour les Géorgiens qui se sont battus dans les rangs de l'Armée rouge pendant la Seconde Guerre qui fit environ 300.000 victimes géorgiennes. Son site internet  expliquait :"C'est une tentative visant à éliminer de la mémoire de la Géorgie les centaines de milliers de ses fils et filles qui se sont battus vaillamment sur le front et ont donné leur vie.. Nous évaluons cet acte des autorités géorgiennes comme un manque de respect pour les exploits de ceux qui avaient défendu la terre natale dans une bataille mortelle contre les nazis.» La démolition du monument est considérée comme une tentative d'effacer ces exploits héroïques "de la mémoire de centaines de milliers de Géorgiens qui avaient courageusement combattu, aux côtés de représentants d'autres peuples frères, sur les fronts, en sacrifiant leurs vies".« Nous sommes en présence d'un cynisme pur et simple à l'égard des anciens combattants à la veille du 65ème anniversaire de la Grande victoire. L'indignation de l'opinion géorgienne est partagée en Russie où cette décision de Tbilissi suscite regret et incompréhension. »  « Le (...) caractère criminel d'actes aussi malveillants doit être évoqué à toutes les rencontres internationales", a affirmé Alexeï Ostrovski, président de commission à la Douma (chambre basse du Parlement russe) cité par RIA Novosti.

 

§ Dans l’opposition géorgienne  on dénonce le manque de respect du gouvernement pour l’opinion publique géorgienne. En effet la "Révolution des roses" de 2003  qui porta auDestruc monu Koutaissi pouvoir Saakachvili a été marquée par le  rejet du passé soviétique. Le 23 décembre 2009 les militants de l’opposition géorgienne, qui participaient au meeting de protestation près des décombres du monument détruit déclaraient : « Ce monument majestueux commémorait des dizaines de milliers de Géorgiens ayant sacrifié leur vie à la lutte commune contre l’asservissement nazi des peuples de l’Union Soviétique et de l’Europe. Le souvenir de la Victoire dans la Grande guerre nationale est sacré et éternel. Personne ne saura jamais l’effacer. D’autant moins une poignée de maniaques à Tbilissi, qui ont souillé les traditions nationales de vénération des ancêtres, les sentiments des anciens combattants géorgiens. »

 

RECONSTRUIRE LE MONUMENT EN RUSSIE ET JOUER SUR L’OPPOSITION GEORGIENNE

 

     Le Mémorial de la Gloire des soldats soviétiques sera reconstruit dans la capitale russe, à Moscou, a proposé dès le 22 décembre 2009  le premier ministre russe Vladimir Poutine : « Nos spécialistes estiment que ce monument est une oeuvre d'art d'une valeur  inestimable. Ce n'est pas la seule raison pour le restaurer. Le dynamitage du Mémorial de la Gloire visait à  effacer de la mémoire des peuples ex-soviétiques les souvenirs du passé commun. Il me semble possible de reconstruire le monument à Moscou". « Je pense qu’il est possible de reconstruire ce monument dans la capitale d’un Etat autrefois uni, à Moscou. Il faut que les autorités municipales trouvent un emplacement digne de ce monument. Je compt091219 destr memorial Koutaïssi (Co) Reuters Tornike Turabe beaucoup sur le soutien de l’opinion russe et géorgienne à cette initiative. Je suis sûr qu’il se trouvera dans notre pays assez de gens pour collecter des moyens indispensables à l’érection de ce monument à Moscou. Dans ce cas en mémoire des Géorgiens, péris pendant la Grande guerre nationale pour notre Patrie commune. » La diaspora géorgienne a immédiatement soutenu cette idée.

§ Poutine a rencontré le 8 mai 2010 des opposants géorgiens et participé à la pose de la première pierre du monument aux soldats géorgiens de l'armée soviétique qui est en reconstruction à Moscou au mémorial de Poklonnaïa Gora qui abrite déjà un musée de la Seconde guerre mondiale..  Il a dénoncé le "vandalisme" du président géorgien Mikheïl Saakachvili lors de la cérémonie en présence du président de la chambre basse Boris Gryzlov, du maire de Moscou Iouri Loujkov et d'opposants géorgiens dont l'ex-présidente du Parlement Nino Bourdjanadzé et l'ex-Premier ministre Zourab Nogaïdeli. "Les vandales politiques n'ont pas respecté la mémoire de leurs pères, ils ont démoli le monument, ils ont outragé tous ceux qui reposent dans les tombes communes des montagnes caucasiennes à l'Elbe", a lancé M. Poutine selon des images diffusées par les télévisions russes.

SUR LE VANDALISME, VOIR : http://hgsavinagiac.over-blog.com/article-memoires-rivales-et-choc-des-civilisations-chronique-de-la-destruction-des-bouddhas-de-bamiyan-en-afghanistan-par-les-talibans-50911957.html

Poutine a par souligné que la Russie était prête à un "dialogue avec toutes les forces constructives de la Géorgie". Il a invité Mme Bourdjanadzé, à la place du président Saakachvili, à assister à la parade militaire à Moscou le 9 mai 2010 à l'occasion du 65e anniversaire de la victoire des Alliés sur les nazis. Zourab Nogaïdeli a évoqué samedi la question de la reprise des vols directs commerciaux entre la Géorgie et la Russie, interrompus depuis le conflit de 2008, et de la réintroduction sur le marché russe de produits géorgiens interdits (vins, eau minérale).

 

Sur Internet :

http://www.lejdd.fr/International/Europe/Depeches/Georgie-Un-monument-demoli-2-morts-159270/

http://fr.rian.ru/ex_urss/20091217/185691931.html

http://fr.rian.ru/ex_urss/20091216/185682534.html

http://fr.rian.ru/russia/20091222/185716834.html

http://www.romandie.com/infos/news2/100508173220.tbx0iqzw.asp

http://fr.beta.rian.ru/society/20100507/186649833.html

http://french.ruvr.ru/2009/12/23/4561955.html

http://www.elwatan.dz/La-colere-noire-de-Moscou

http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu%3Dnews_actualites&idnews=RTR091217_005BG0RL&numligne=25&date=091217

http://archives.lesoir.be/la-statue-de-la-discorde_t-20091221-00RGJ6.html

http://french.ruvr.ru/2009/12/22/4561899.html

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/27639417

http://maghreb.msn.com/Actualites/ViewArticle.aspx?Cat=Monde&Id=2009-December-24_12_23_33

http://actualite-georgienne.over-blog.com/article-russie-la-poutre-dans-l-oeil-des-defenseurs-de-la-verite-41778154.html

http://www.latribune.fr/depeches/reuters/la-georgie-demolit-un-memorial-sovietique-moscou-fulmine.html

http://fr.rian.ru/ex_urss/20100522/186744126.html

http://fr.beta.rian.ru/ex_urss/20100507/186649833.html

Vidéo :

http://fr.beta.rian.ru/video/20091221/185708153.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article